⚡️Bons Plans⚡️

Le mondial du tattoo, la Fashion Week chez Heroes ou encore un aftershow Paco Rabanne au Salò … Check l’event et gagne ta place en cliquant 👉 ici 

Salò #12 : Julien Dossena . 3×2
DA de la maison Paco Rabanne depuis 2013, Julien Dosséna  a su réinventer les robes cultissimes et redynamiter l’esprit de cette maison culte. On retrouve son esprit incisif et futuriste avec une programmation pointue en comptant  la venue de Louisahhhh, Para One ou encore Feadz pour 3 soirs de folie douce. 
SALÒ
142 rue Montmartre, 75002 Paris
2, 3 et 4 mars, 22h-6h
event facebook

Studio Barnhus all night long . 2×2
Le label suédois va prendre le contrôle de la piste all night long, et pour cause : les 3 fondateurs seront exceptionnellement présents ! Lancé en 2010 à Stockholm par Axel Boman, Kornel Kovacs et Pedro Nordkvist, on y écoute une house venue du froid, entêtante et jazzy, aux influences aussi diverses que les 3 compères. Immanquable ! 

BADABOUM
2 bis rue des Taillandiers, 75011 Paris
Samedi 4 mars, 23:30-06:30
event facebook 

Un tour chez Babybrand pendant la Fashion Week
Alors que la Fashion Week bat son plein cette semaine, on fait un tour chez HeroesHeroes le premier concept pop up store conçu par Gérald Cohen en plein 1er arrondissement ! Jusqu’au 6 mars, on vient découvrir les nouveaux talents de la mode, de la technologie et de la food dans une ambiance décontracté et futuriste. 
HEROESHEROES – CONCEPT SALON & POP UP STORE 
55-57 rue Saint
Roch
Paris 75001

On va squatter le Mondial du Tatouage 
Plus de 400 tatoueurs du monde entier, des concerts, des stands, une exposition de guitare Fender (let’s rock) … Organisé par Tin-Tin, LE tatoueur superstar, et parrainé cette année par Maïtena Biraben, ce salon incontournable attire toujours plus de curieux. Démocratisé, hype, personnalisé, le tatouage est plus que jamais présent sur notre peau. Aujourd’hui tout le monde veut son dessin gravé sur le corps ! Au final, un jury de légendes décernera 25 prix aux plus beaux tatouages…
Grande Halle de la Villette
211 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
Du 3 au 5 mars, 12h-19h

event facebook 

Une nuit maudite avec Chris Burden
Chris Burden est mis à l’honneur au Chacha. Cet artiste de l’extrême (crucifixion, tir au pistolet, électrocution et autres réjouissances composent en partie sa démarche artistique) n’a pas fini de fasciner autant qu’horrifié ses contemporains. Le Chacha lui rend hommage : projections, performances et DJs sets.

Jeudi 2 mars, 21h-05h
event facebook 

Exposition Trame(s) / Vernissage entrée libre 
Envie d’une réflexion lacanienne en plein cocktail ? Direction le 11ème à Paris ! Cette expo s’articule autour du thème de la trame et ce qui l’entoure, la provoque, la constitue. Parmi les artistes, on pourra admirer les oeuvre de notre journaliste Félix Macherez aka Machabaid et son univers poético-sombrero. Vive la complexité, un verre à la main ! 
La Galerie Episodique

1, rue des Nanettes, 75011 Paris
Vernissage jeudi 2 mars, 18h – 22h
Du 2 au 25 mars

event facebook 

3ème édition du Sadique master festival (2017)
Enfin si tu veux simplement aller au cinéma, le Sadique Master c’est le festival sans limite ! Pêle-mêle il y est question de : pulsions, mort, sexe, cannibalisme, boucherie, névrose, vengeance …. bref un cinéma sans barrière, sans filtre, qui risque de mettre en lambeau ton âme sensible de poète. 

Cinéma Les 5 Caumartins
101 rue St Lazare, 75009 Paris
Du 3 au 5 mars, 18h-21h

event facebook 

Source Technikart http://ift.tt/2m9IxIz
via IFTTT

Tweets antisémites d’Olivier Sauton : son producteur lui écrit

Le comédien, au cœur de la tourmente depuis l’exhumation de ses messages racistes publiés entre 2012 et 2014 sur Twitter, a vu Fabrice Roux, le producteur de son spectacle Fabrice Luchini et moi exposer son point de vue dans une lettre ouverte.

Source LE FIGARO – Le Figaro – Théâtre : Les pièces à l’affiche http://ift.tt/2mBgL4Z
Delterme, Jean

D’autres informations sont disponibles sur le Figaro http://ift.tt/2jH0tZt

Diamond Veins remixes

Le titre « Diamond Veins » version dancefloor remixé sur un EP par Kid Francescoli, Blowsom, Il est vilaine, DJ Oil, Dawad & Mokic, You Man)

En avant première exclusive, découvrez ici un des remix extrait de l ‘album consacré aux remix du titre « Diamond Veins », extrait du premier Ep de French 79. You Man y sublime ce titre avec une version plus froide et synthétique, tout en mélancolie, un espace fragile où la voie de Sara Rebecca prend toute son envergure mélodique et se déploie dans cet espace aux miroirs, réfléchissant à l’infini son propre écho.

Sortie le 3 mars 2017 sur ALTER-K 

Source Technikart http://ift.tt/2mpcNjl
via IFTTT

Extrême Chris Burden

Chris Burden, artiste de l’extrême qui a repoussé les limites du corps et du supportable (aïïïe) n’a jamais cessé de donner des frissons à ses contemporains ⚡️⚡️⚡️⚡️

Dans les années 1970, Chris Burden est apparu comme une figure influente et souvent controversée de l’art corporel de la côte ouest. Son influence dépasse alors les frontières. Son art s’articule autour de la performance et des mouvements d’art conceptuel. Une fois ironiquement appelé « Evel Knieval de l’art contemporain », pour l’Art Conceptuel, Burden s’est laissé abattre, crucifié, presque noyé et électrocuté.

En 1974, il a commencé à travailler avec la vidéo. À la fin des années 1970, Burden a commencé à produire des objets sculpturales, des installations. Dans le prolongement de ses travaux conceptuels, il aborde la relation de l’artiste avec une société industrialisée et technologique.

Le programme au Chacha pour cet hommage électrique :
21h Projection de Chris Burden dans la salle de bain .
Documentation of Selected Works (1971-1974)
The TV Commercials (1973-1977)
Big Wrench (1980)
A Twenty-Year Survey, Newport Harbor Art Museum – A Video Portrait (1989) directed by Peter Kirby

22h Open Bulles et soupe à l’oignon
Performances de Laetitia Laguzet et Amélie Pironneau
Shoot me if U can : Performance de Gwenaël Billaud avec concours de tir à la carabine avec fléchettes sur Artiste.

Dj set de Jérôme Nivet-Carzon
de 23h30 à 5h : Mix by Gwenaël Billaud + Performance

Chacha Club
47 rue Berger 75001 Paris
Métro : Châtelet les Halles ou Louvre Rivoli
event facebook
Entrée Libre

Source Technikart http://ift.tt/2lumuZK
via IFTTT

« 31 »… 31 mots… Message perso à ma jolie Élo

Ah ! M’asseoir, hier soir, sur un banc cinq minutes avec moi, regarder les passants, sacs Gucci dans les bras. Mater les voituriers, traits légèrement crispés, et sourire avec eux quand la portière a claqué.

Laissant surgir deux silhouettes, portant sur elles mon année de loyer.

Rester sur ce banc pour te voir arriver :

ma poupée mon amie ma "sœurette" de ciné.

Nous prendre dans les bras et se raconter comme le temps, déjà, a passé.

Marcher avec toi jusqu’au Studio des Champs-Élysées…

Et… s’asseoir sur les sièges de la première rangée.

J’étais pas emballée.

L’ostéo de mon quartier kiffant mes cervicales,

quand elles sont tendues et coincées,

j’ai accepté.

Ah ! L’œil brillant et nos mains un temps enlacées,

on a aimé cette pièce mi-théâtre mi-chantée.

Léger mistral dans le 8e, y souffle le vent de l’amitié.

Ah! Parce qu’aussi, il faut rigoler, se divertir et s’évader…


Ah ! Deux c’est toujours mieux pour partager.

Si vous hésitez entre sortie théâtre et talk (ré) show (fé) télé,

à tous : foncez tête haute avec ou sans voiturier au Studio des Champs-Élysées.

L’amitié s’y fête chaque soir et vit sur scène un spectacle rythmé très bon pour se remonter le moral.

Les comédiens nous emballent, nous amusent et nous émeuvent, chantent et assurent un show parfaitement manœuvré par Virginie Lemoine.

Le public, les sourires et dire aux amis qu’on les aime, qu’ils soient deux, quatre ou… trente et un ! Ça n’a pas de prix et c’est bien là l’essentiel.

"La vie comme on l’aime hein ?" Zut ! Je ne peux plus tourner la tête. C’est malin, c’est "31" !

Ti amo ma belle.


« 31 »
Une comédie musicale de Gaétan Borg & Stéphane Laporte.

Musique : Stéphane Corbin.

Mise en scène : Virginie Lemoine.

Avec : Carole Deffit, Valérie Zaccomer, Alexandre Faitrouni et Fabian Richard.

Décor : Grégoire Lemoine.

Costumes : Cécilia Sebaoun.

Lumières : Denis Koransky.

Son : Sébastien Angel.

Durée : 1 h 30.

Du 3 février au 30 juillet 2017.

Du mardi au samedi à 21 h, dimanche à 16 h.

Sauf les samedi 22 et mardi 25 avril à 20 h 30, et vendredi 28 avril 2017 à 20 h 30.

Studio des Champs-Élysées, Paris 8e, 01 53 23 99 19.

>> comediedeschampselysees.com


La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc. http://ift.tt/2lOHcWC
Source :

D’autres informations sont disponible sur La Revue du Spectacle : http://ift.tt/2jf5q8R

L’acteur Olivier Sauton rattrapé par d’anciens tweets antisémites

Le comédien, actuellement à l’affiche du théâtre La Bruyère dans Fabrice Luchini et moi a présenté ses excuses lundi à l’AFP après l’exhumation de messages racistes, publiés sur son compte Twitter entre 2012 et 2014.

Source LE FIGARO – Le Figaro – Théâtre : Les pièces à l’affiche http://ift.tt/2lrDeRi
figaro.fr, Le, agence, AFP

D’autres informations sont disponibles sur le Figaro http://ift.tt/2jH0tZt

« La Mort de Danton »… Entre antagonismes et chocs des vérités, au rythme d’un thriller !

Danton et Robespierre, compagnons de route dans l’énergie et la pensée, bâtisseurs sans frein de l’égalité entre les hommes, de la force de la Loi commune, de la souveraineté du peuple, se retrouvent à la bifurcation des destins.

Dans "La Mort de Danton", près de quarante ans après la révolution française, Georges Büchner, dans un suivi scrupuleux de l’enchaînement des faits, décrit l’affrontement ultime de deux caractères, de deux points de vue. C’est le pic de la Terreur, Danton et Robespierre s’affrontent conduits bien au-delà de ce qu’ils pensaient d’eux-mêmes. La pièce à la précision quasi médicale est dense et convulsive. Passionnante.

Entre opposition au mouvement, et son accompagnement ou son accélération, entre la mort et la vie. La révolution échappe à la maîtrise, au désir de vivre. Malheur à ceux qui n’évoluent pas, malheur à ceux qui évoluent. En dévorant l’ordre ancien, la révolution dévore ses propres enfants. Jusqu’au terme. Les hommes ne font pas les révolutions, ce sont les révolutions qui les font.

François Orsoni, qui met en scène, installe le public dans un dispositif bi-frontal de part et d’autre d’une longue table. À ses extrémités siègent Danton et Robespierre. Éloignés l’un de l’autre. Les autres personnages dans la nervosité tournent autour dans une course éperdue à l’unité.


Joués par quatre comédiens, les personnages dialoguent, se distribuent les rôles, dans le mouvement et l’énergie. La parole court. Le verbe est action, les nouveaux mots de république, de liberté, d’égalité, de peuple et de citoyens claquent et trouvent leur place dans la passion et la tragédie. Maximilien, Georges, Louis Antoine, Camille Lucile Julie, les personnages défilent et les autres… fantômes des massacres de septembre, charrettes de condamnés. Indulgents ou exagérés. Danton part, entouré d’un cortège de spectres.

Les personnages de Robespierre (Jean-Louis Coulloc’h) et de Danton (Mathieu Genet) sont incarnés par des acteurs à contre emploi physique du rôle. Robespierre a la carrure impressionnante : il porte la toute-puissance et la détermination, la nécessité de la Terreur. Danton est presque malingre, à la voix courte. Il est fatigué. Son tribunal extraordinaire qui devait arrêter les massacres spontanés est devenu une machine à tuer. Les personnages ne sont plus qu’antagonismes et chocs des vérités.

La théâtralité proposée est juste. Le temps est concentré. Le spectateur est saisi au rythme d’un thriller. Il applaudit.


« La Mort de Danton »
Texte : Georg Büchner.

Traduction : Arthur Adamov.

Mise en scène : François Orsoni.

Avec : Brice Borg, Jean-Louis Coulloc’h, Mathieu Genet, Alban Guyon et Jenna Thiam.

Dramaturgie : Olivia Barron.

Costumes : Pascal Saint André.

Perruques : Cécile Larue & Ludovic Binet.

Régie générale : Antoine Seigneur-Guerrini & François Burelli.

Scénographie : Pierre Nouvel.

Son : Rémi Berger.

Musique : Thomas Landbo & Rémi Berger.

Par le Théâtre de NéNéKa.

Du 16 février au 4 mars 2017.

À 20 h. Relâche les 19, 23 et 26 février.

Théâtre de la Bastille; Paris 11e, 01 43 57 42 14.

>> theatre-bastille.com


La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chanson, café-théâtre, cirque, arts de la rue, agenda, CD, etc. http://ift.tt/2murJtc
Source :

D’autres informations sont disponible sur La Revue du Spectacle : http://ift.tt/2jf5q8R

7 salopards aux Bains

  • Solo, Cedric Russo et Jimmy alias Naughty J

    Solo, Cedric Russo et Jimmy alias Naughty J
    img_20170224_085310

  • Cut Killer et Naughty J

    Cut Killer et Naughty J
    img_20170224_085701

  • Dj James, Jimmy et Marco Prince

    Dj James, Jimmy et Marco Prince
    img_20170224_085840

  • Mathieu Piaza , Aurelià Biolatto et Jimmy

    Mathieu Piaza , Aurelià Biolatto et Jimmy
    img_20170224_085420

  • Les frangins les plus clubbers de Paris

    Les frangins les plus clubbers de Paris
    img_20170224_090547

  • Solo, Jimmy et Leam

    Solo, Jimmy et Leam
    img_20170224_090003

  • img_20170224_085906

    img_20170224_085906

  • Laurent de chez Renaissance et Jimmy

    Laurent de chez Renaissance et Jimmy
    img_20170224_090530

  • Julien Deba et Grég Boust

    Julien Deba et Grég Boust
    img_20170224_085506

  • Les filles au fumoir

    Les filles au fumoir
    img_20170224_085817

  • Ludovic et Khady

    Ludovic et Khady
    img_20170224_085549

  • Bertrand et Benoît incognitos aux Bains

    Bertrand et Benoît incognitos aux Bains
    img_20170224_090604

#gilpetipas #7salopards #technikart

Source Technikart http://ift.tt/2l8syG2
via IFTTT